LA MAISON DE MON PÈRE

La maison dont il est question ici est celle de Médard Bourgault (1897-1967), le premier sculpteur sur bois de Saint-Jean-Port-Joli. Artiste autodidacte, il a été le précurseur de toute une génération d’artistes et d’artisans, notamment ses propres frères, Jean-Julien et André, certains de ses fils et de ses filles, de ses neveux et de ses nièces. Avec ses frères, il a aussi formé et inspiré nombre de ses concitoyens au point où, pendant des décennies, la Côte-du-Sud a attiré des quantités de touristes de partout dans le monde grâce à la qualité de son art et de son artisanat. 
   La maison du sculpteur, au 322, avenue de Gaspé Ouest, renferme un nombre étonnant d’œuvres du maître, de ses enfants, de membres de sa parenté et d’autres artistes. Certaines sont des chefs-d’œuvre. Nous avons voulu recenser toutes les pièces pour constituer un catalogue à laisser à la postérité en hommage à celui qui, humblement, a décidé de vivre pleinement sa passion pour la sculpture.

Crédit photo : Gaby

André-Médard Bourgault, né en 1941, est l’avant-dernier des quatorze enfants de Médard et Marie-Rose Bourgault (qui en ont adopté deux autres par la suite). Il commence jeune à sculpter, comme beaucoup de ses frères et sœurs, et sculpte encore aujourd’hui. Ayant hérité de la maison de ses parents, il s’est employé avec respect et une grande dévotion filiale à faire connaître et à décrire l’œuvre de son père aux touristes de passage. Quelqu’un lui ayant suggéré de faire un catalogue des œuvres que contient sa maison, il en avait dressé une liste bien partielle. Quand François Gauthier lui propose de l’aider à faire de cette liste un catalogue photographique agrémenté du récit de ses souvenirs, il entreprend de chercher toutes les pièces à photographier et, plongeant dans sa mémoire, il raconte leur histoire dans le contexte de sa vie dans cette maison.

​Crédit photo : François Gauthier

​François Gauthier est photographe et éditeur après avoir été traducteur agréé, terminologue, conférencier et auteur. En 1958, à onze ans, il visite avec son père l’atelier de Médard Bourgault et en garde le souvenir d’une très courte conversation à propos d’une magnifique sculpture. En 2004, lorsqu’il entre dans la maison de l’artiste décédé depuis 1967, il découvre une demeure ancestrale dont le salon lambrissé de sculptures mériterait à lui seul un musée. La propriété renferme aussi des dizaines d’œuvres peu connues du grand public, dont la sculpture de la conversation de 1958... Et l’ensemble est décrit avec cœur par un des fils de l’artiste, André-Médard. Ce dernier et François se lient d’amitié, et de cette amitié naît ce livre. 

Crédit photo : Brigitte Assénat.

     Préface du célèbre historien et spécialiste du patrimoine culturel québécois Michel Lessard.
     

     L'ouvrage de 178 pages, illustré de 265 photos, décrit en détails les quelque 260 œuvres que contient la maison de l'artiste. C'est à la fois un catalogue illustré et un rappel truffé d'anecdotes de l'âge d'or de la sculpture sur bois sur la Côte-du-Sud du Saint-Laurent.

     Pour acheter l'ouvrage (62,95 $, incluant taxe et frais d'expédition au Canada), cliquez sur le bouton ci-contre.


     Si vous êtes prêt à vous déplacer à Beloeil ou à Saint-Jean-Port-Joli pour éviter les frais d'expédition, vous ne paierez que 49,95 $ taxe comprise. Veuillez cliquer ici pour prendre rendez-vous.

© 2018  créé rar Fançois Gauthier.